The Vintage Corner : Audio Research Corporation


Audio Research Corporation - Classic 60




Compte rendu

Pff, il existe une marque d'appareil que j'aime particulièrement. Jusqu'à présent, je n'en ai pas trop parlé. En effet, la marque est assez onéreuse, et ce n'est pas exactement l'objet principal de nos discussions. Mais c'est noel, je m'autorise, en cette période de fêtes, à digresser gentiment.
 
Durant les mois d’été, je n’écoute que du transistors. Dans la mezzanine, sous les toits, la température est trop élevée pour quoi que ce soit d’autre. C’est au moi de septembre que j’ai ressorti le Classic 60 de son tas de poussières, pour un nettoyage avant remise sous tension. C’est alors que je m’aperçu qu’une résistance n’avait pas un aspect très conventionnel. En grattant un peu, celle-ci se coupa en deux. Je continuais mon nettoyage et refermait la bête. Ayant la chance d’avoir un ami concepteur d’électroniques, je lui faisais part de mon soucis, et ce dernier proposa gentiment de jeter un coup d’œil.
 
Au cours d’une journée d’écoute chez un autre ami, début décembre, Eric me proposa de le débarrasser de l’appareil qui encombrait sa voiture :  
« Il n’y avait pas que la résistance que tu m’avais montré, j’ai changé un certain nombres de composants, je t’ai mis les anciens dans un petit sachet. »
« Merci, mille merci. Mais… Heu… Est-ce que tu l’as écouté un peu ? »
Question terrible. Eric est un électronicien, avec une formation scientifique et technique, le contraire du subjectiviste empirique que je suis. D’autre part, nous n’avons pas exactement les même goûts en matière d’appareil.
« Mouaip. Je l’ai écouté, mais je l’ai vite débranché. »
« Ha, je vois. »
Et oui, je le savais que ça ne lui plairait pas : je n’ai pas encore réussi à bien cerner ses critères de qualité.
« Ca ne t’a pas plu du tout, c’est ça ? »
« Non, non. Au contraire, il marche trop bien. »
 
Durant les jours qui suivirent, je n’allumais pas l’appareil. J’étais à la foi fébrile et impatient, et pourtant je n’osais pas allumer l’engin. Le Classic 60 est une sorte de référence pour moi, mais depuis quelques mois j’avais eu l’occasion d’écouter de nombreux autres appareils, dont quelques pointures. Est-ce que la magie des 15 dernières années allait encore opérer ?
 
Mise a feu quelques jours plus tard, avec deux préamplis bien chauds, un tube et un transistor. Je laisse chauffer le petit monstre une bonne heure, avant de commencer à écouter sérieusement.  
 
Arf, mon Dieu ! Quelle surprise, j’avais oublié. Pfff, oui ! Des les premières minutes d’écoute (j’allais dire les premières secondes), la magie opérait à nouveau. Le Classic 60 reste une de mes références personnelles, certainement le meilleur amplificateur dont je dispose. Je n’ai pas tout écouté, je suis loin d’avoir tout entendu et loin d’être le meilleur juge, mes contraintes d’écoute (salle, type d’enceintes…) ne sont pas universelles. Mais avec toutes ces années de recul, toutes ces technologies différentes, ces marques différentes, alors je dois dire qu’à mon goût, le Classic 60 représente le meilleur compromis.
 
En me rendant un Classic 60 remis à neuf, Eric m’a fait mon premier cadeau de noël, le cadeau de l’amitié. Je lève mon verre  à l’amitié.
 
Ps : consultez la page du second cadeau de noel !
 
http://i173.photobucket.com/albums/w48/renaudmumu/Audio%20Research/IMG_6674.jpg